1075, rue Saint-Alexandre
Longueuil, QC J4H 3H2
tél. 450 670-8952
téléc. 450 670-0009

Plan d’évaluation du projet « promouvoir l’avancement des femmes dans divers secteurs de l’industrie des services automobiles par le biais de l’implantation d’un modèle de mentorat ou de marrainage/parrainage ».

Organisme client : Comité sectoriel de main-d’œuvre des services automobiles

Mandat : Le projet était financé par un programme de Condition féminine Canada visant l’avancement des femmes dans l’industrie automobile par le biais de l’implantation d’un modèle de mentorat ou de marrainage/parrainage. Plus précisément, quatre métiers ont été ciblés, soit : les mécaniciennes, les carrossières, les commis aux pièces et les conseillères techniques. Dans le cadre du projet, Condition féminine Canada exigeait l’embauche d’un évaluateur afin de superviser le déroulement et le bon fonctionnement du processus d’évaluation selon des critères prédéfinis. 

Méthodologie : L’approche retenue était de type participatif. Dans un premier temps, les travaux ont consisté à accompagner le comité sectoriel dans l’élaboration d’un plan d’évaluation à partir du plan type (cadre d’évaluation) de Condition féminine Canada. Ce cadre d’évaluation contenait un modèle logique, les indicateurs à mesurer, les méthodes de mesure, un calendrier de réalisation et les outils de collecte de renseignements. Sogémap inc. a ensuite accompagné le comité sectoriel dans la collecte des renseignements sur les résultats du projet, analysé les renseignements recueillis, puis rédigé un rapport d’évaluation. 


Évaluation du plan d’action régional pour la solidarité et l’inclusion sociale (PARSIS) de la Côte-Nord.

Organismes clients : Avenir d’enfants et Conférence régionale des élus de la Côte-Nord

Mandat : Cette évaluation a été réalisée dans un contexte où le plan d’action régional prenait fin et qu’il y avait la possibilité qu’il soit renouvelé dans une forme différente lors de la mise en œuvre du troisième Plan d’action gouvernemental en matière de lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale. Le mandat d’évaluation se voulait donc l’occasion de faire un bilan du PARSIS afin de prendre enseignement de l’expérimentation et de permettre aux membres du comité régional PARSIS d’amorcer une réflexion sur la suite à donner à ce plan d’action régional.

Méthodologie : L’approche retenue était de type participatif. Un cadre d’évaluation a d’abord été rédigé et discuté avec les représentants des partenaires régionaux. Ce cadre d’évaluation contenait un modèle logique, une stratégie d’évaluation, des questions d’évaluation et les outils de collecte. Une fois le cadre d’évaluation rédigé, une démarche de type formatif a été réalisée. La démarche de collecte de renseignements a porté sur une analyse de la documentation sur le PARSIS et son plan d’action, un sondage Web auprès des acteurs locaux et des entrevues en profondeur auprès de tous les acteurs régionaux de même qu’auprès de l’agent de liaison.
 

Évaluation du regroupement Manicouagan, on s’attache.

Organismes clients :
Avenir d’enfants et regroupement Manicouagan, on s’attache

Mandat : Manicouagan, on s’attache est un regroupement d’acteurs œuvrant directement ou indirectement auprès d’enfants de 0 à 5 ans afin d’établir un plan d’action territorial, basé sur l’approche de soutien des communautés locales d’Avenir d’enfants. Au moment où nous avons réalisé l’évaluation, 14 organismes et une consultante jeunesse faisaient partie du regroupement. Après avoir accompagné le regroupement dans l’élaboration d’un cadre d’évaluation, Sogémap a reçu le mandat d’évaluer la concertation.

Méthodologie : Une démarche de type formatif a été utilisée pour réaliser l’évaluation du regroupement. Ce type d’évaluation consiste à : analyser les fondements du regroupement; décrire son fonctionnement et identifier les résultats obtenus à ce jour; déterminer si le regroupement correspond toujours à un besoin; voir si des éléments de son fonctionnement doivent être améliorés; déterminer si le regroupement est en voie d’atteindre les cibles visées. Pour ce qui est de la stratégie de collecte de renseignements, des entrevues individuelles ont été réalisées auprès de représentants du regroupement et l’agente coordonnatrice. Dans un deuxième temps, le contenu des plans d’action a été analysé. Finalement, dans un troisième temps, un groupe de discussion a été organisé auprès des partenaires du regroupement.


Évaluation de quatre projets en petite enfance réalisés par des regroupements nord-côtiers soutenus par Avenir d’enfants.

Organismes clients : Avenir d’enfants, Communauté en action pour la petite enfance, Manicouagan on s’attache, Éveil-Action et Minganie en  forme

Mandat : Dans le cadre de l’Entente régionale en évaluation, les partenaires de cette entente ont mandaté Sogémap inc. pour l’accompagnement de quatre comités locaux dans l’évaluation de projets définis dans leur plan d’action. Les projets qui ont été évalués sont : Ateliers de socialisation de développement langagier, moteur et social, La travailleuse de proximité, Mobilisation Manicouagan, on s’attache (Plan d'évaluation) et Stimulation du langage avec la trousse Cornemuse. 

Méthodologie : L’approche retenue était de type participatif. Pour chacun des projets évalués, un cadre d’évaluation a été rédigé. Ces cadres d’évaluation contenaient un modèle logique, une stratégie d’évaluation, des questions d’évaluation et les outils de collecte. Une fois le cadre d’évaluation rédigé, la collecte de renseignements sur le programme a été faite conjointement avec les promoteurs des projets et un rapport d’évaluation a été rédigé et présenté aux partenaires des projets. 


Évaluation de deux projets jeunesse réalisés par des regroupements nord-côtiers soutenus par RAP Côte-Nord et Réunir Réussir.

Organisme client : RAP Côte-Nord

Mandat : Dans le cadre de l’Entente régionale en évaluation, les partenaires de cette entente ont mandaté Sogémap inc. pour l’accompagnement de deux comités locaux dans l’évaluation de projets définis dans leur plan d’action. Les projets qui ont été évalués sont : De l’aide aux devoirs… à la maison (projet s’adressant aux élèves de niveau primaire) et Je suis fier d’être bilingue (projet s’adressant à des élèves anglophones des niveaux primaire et secondaire).

Méthodologie : L’approche retenue était de type participatif. Pour chacun des projets évalués, un cadre d’évaluation a été rédigé. Ces cadres d’évaluation contenaient un modèle logique, une stratégie d’évaluation, des questions d’évaluation et les outils de collecte. Une fois le cadre d’évaluation rédigé, la collecte de renseignements sur le programme a été faite conjointement avec les promoteurs des projets et un rapport d’évaluation a été rédigé et présenté aux partenaires des projets. 

Implantation d’un processus de suivi évaluatif des résultats des programmes de Portage offerts aux toxicomanes et s’adressant à des clientèles adultes, adolescentes, mères accompagnées de leurs enfants et personnes ayant un problème de santé mentale. (Programmes présents au Québec, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et en Colombie-Britannique).

Organisme client : Portage

Mandat :
Depuis plusieurs années, Portage réalise des suivis auprès de ses différentes clientèles et entreprend des travaux de recherche pour les différents programmes qu’il offre. Afin de maximiser la collecte de renseignements et de tirer des enseignements des programmes, le président de Portage ainsi que le directeur général ont rencontré les membres de Sogémap pour leur proposer de poursuivre les travaux de collecte et de recherche qui avaient déjà été entamés. Le mandat consiste donc à améliorer la planification et le suivi des résultats des programmes de Portage à long terme, ce qui permettra, par la suite, de dresser un portrait des effets du traitement sur les participants aux différents programmes à partir des données colligées.

Méthodologie :
La démarche de recherche utilisée comprend deux volets. Le premier volet a consisté à réaliser un portrait de la situation quant aux données existantes sur les programmes de Portage et des processus utilisés pour les colliger. Ce portrait a permis de standardiser la collecte de données sur les programmes de Portage, de planifier le suivi à long terme des résultats et de valider ou d’identifier les indicateurs qui devront être utilisés pour chacun des programmes.
Le deuxième volet a consisté à réaliser le suivi et l’analyse des données sur les clientèles de Portage et les effets de ses programmes. En collaboration avec le département d’informatique de Portage, des données sur les clientèles ont été extraites pour analyse. Une série d’analyses statistiques ont ensuite été effectuées pour déterminer les différents effets de chacun des programmes, selon le degré de complétion des clientèles à leur cheminement thérapeutique.


Évaluation du projet « Ensemble pour des contextes de repas plus conviviaux ».

Organisme client : Association des services de garde en milieu scolaire du Québec (ASGEMSQ)

Mandat : Le projet est d’une durée de trois ans, soit de 2014 à 2017, et se déroulera en trois phases d’intégration : phase de préparation, phase pilote et phase de généralisation à l’ensemble des services de garde en milieu scolaire du Québec. 
Étant donné qu’il s’agit d’un projet pilote, il devenait nécessaire pour l’ASGEMSQ d’intégrer une démarche évaluative dès les débuts de la phase de préparation afin de suivre la mise en œuvre et le fonctionnement du projet et, le cas échéant, d’ajuster les actions de façon à favoriser la généralisation du projet dans tous les services de garde en milieu scolaire au Québec. 

Méthodologie : Pour la réalisation du mandat, nous avons privilégié une approche évolutive basée sur de l’accompagnement et la réalisation d’une évaluation d’implantation à la fin de l’an 2 du projet et d’une évaluation finale à la fin de l’an 3. Cette approche comporte plusieurs stratégies de consultation : analyse de la documentation sur le projet et des données recueillies au cours de la phase de préparation, entrevues individuelles auprès des personnes-ressources dans les milieux sélectionnés, groupes de discussion auprès des directions d’écoles et des partenaires locaux, sondage auprès du personnel des milieux sélectionnés et des milieux non participants.
 

Évaluation de la diffusion du projet de formation Jeux d’enfants.

Organismes clients : Cégep de Saint-Jérôme et Avenir d’enfants

Mandat : Le projet du Cégep de Saint-Jérôme consistait à mettre en place un plan de déploiement du programme Jeux d’enfants afin de favoriser l’implication des intervenants et des parents dans le processus de stimulation du développement des enfants de la naissance à l’âge de cinq ans. Pour ce qui est du mandat d’évaluation, il était constitué de deux éléments. Le premier élément consistait à documenter la progression du projet de formation et à soutenir la prise de décision quant aux ajustements à apporter au projet en cours de réalisation. Le deuxième élément consistait, quant à lui, à mesurer l’atteinte des objectifs et les effets du projet. Ces deux éléments du mandat devaient être vus dans une perspective d’acquisition et de transfert de connaissances et réalisés en étroite collaboration avec l’équipe du Cégep de Saint-Jérôme.

Méthodologie : Une évaluation formative a d’abord été entreprise. Elle visait à examiner comment le projet a été mis en œuvre et quels étaient les ajustements nécessaires en vue de l’atteinte des résultats. Dans le cadre de cette évaluation, nous avons examiné l’évolution du projet sur le plan de la gestion, de l’implantation et des premiers résultats observés. Cette évaluation a permis également de cibler les bonnes pratiques. Dans un deuxième temps, à titre de bilan du projet de formation, une évaluation sommative (évaluation des résultats) a été réalisée à la fin du projet. Elle a permis de vérifier les premiers effets dus à l’implantation du programme. Cette évaluation était basée sur des méthodes de collecte d’informations de nature qualitative et quantitative.



Évaluation d’implantation du projet pilote Écosystémie à Avenir d’enfants.

Organisme client :
Avenir d’enfants

Mandat : L’évaluation d’implantation devait permettre de présenter un portrait à jour de la mise en œuvre et du fonctionnement du projet pilote Écosystémie à Avenir d’enfants afin, le cas échéant, d’ajuster les actions de façon à favoriser l’atteinte des objectifs fixés. De façon plus précise, l’évaluation d’implantation devait démontrer les conditions favorables à l’implantation prévue dans les communautés, les difficultés éprouvées et les méthodes ou moyens utilisés pour pallier ces difficultés.

Méthodologie : Analyse de la documentation sur le projet, analyse des plans d’action locaux, sondage Web auprès des acteurs locaux impliqués dans neuf communautés et entrevues en profondeur auprès du personnel d’Avenir d’enfants et des principaux acteurs dans les communautés.


Évaluation de la démarche de concertation intersectorielle COSMOSS 
(Communauté Ouverte et Solidaire pour un Monde Outillé, Scolarisé et en Santé).

Organismes clients : Comité régional de coordination COSMOSS et Conférence régionale des élus du Bas-Saint-Laurent.

Mandat : Depuis 2004, la région du Bas-Saint-Laurent expérimente une démarche de concertation intersectorielle visant à améliorer la santé et le bien-être des jeunes et à favoriser la persévérance scolaire et l’insertion au marché du travail. En 2012, cette démarche en était à la fin de sa phase III. Dans un contexte de renouvellement du financement pour une quatrième phase, les principaux bailleurs de fonds régionaux de la démarche ont convenu de procéder à son évaluation.

Méthodologie : Analyse de la documentation sur la démarche et des plans d’action locaux, sondage Web auprès des acteurs locaux, groupes de discussion auprès des membres des comités de concertation locale dans chacune des huit MRC et entrevues en profondeur auprès de tous les acteurs régionaux de même qu’auprès des agents de liaison.


Évaluation du programme Protéger les habitats fauniques.

Organisme client :
Fondation de la faune du Québec.

Mandat : Les objectifs de l’évaluation étaient de : évaluer l’efficience du programme d’aide de la Fondation, autant du point de vue social que du point de vue faunique; informer et guider la Fondation dans la prise de décision au sujet des projets à privilégier dans le programme « Protéger les habitats »; faciliter la reddition de comptes de la Fondation; et finalement de permettre un suivi des résultats des projets sur une base régulière.
 
Méthodologie :
La démarche méthodologique était basée sur une approche globale et une approche par cas. L’approche globale a permis une analyse quantitative des 134 projets financés au cours de la période à l’étude (1999-2010). L’approche par cas a permis de documenter dix projets sous forme d’une étude de cas. Dans le cadre du mandat, les méthodes de collecte de renseignements utilisées sont : une enquête téléphonique auprès des responsables de projet, une étude de dossiers des projets financés, des entrevues en profondeur auprès d’intervenants des milieux concernés et d’experts, des visites terrain, et une revue de la documentation.


Évaluation du programme Portage pour les mères toxicomanes et leurs enfants. 

Organismes clients :
Portage. (Mandat réalisé sous la supervision d'un comité d'évaluation composé de représentants de la Fondation André et Lucie Chagnon, du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal)

Mandat : Le Centre Portage a mis sur pied un nouveau volet de son programme résidentiel  destiné aux femmes toxicomanes et leurs enfants - le Programme Mère-enfant. Le mandat d'évaluation visait à s'assurer que le nouveau programme répondait adéquatement aux besoins initialement déterminés, s'il rejoignait les personnes visées et s'il contribuait au mieux-être et à l'intégration des mères et de leurs enfants.

Méthodologie : L'approche évaluative était basée sur deux volets. Le premier volet consistait en un suivi descriptif des processus d'intervention, soit les clients rejoints et l'implantation du projet. Le deuxième volet a porté sur les effets du programme à court et moyen terme sur les femmes et les enfants participants : effets du programme sur la persévérance en traitement, apport du programme au cheminement thérapeutique et effet du programme sur les femmes, les enfants et la relation mère-enfant. L'évaluation a inclus toutes les femmes admises au programme Mère-enfant entre janvier 2009 et janvier 2011 (de 70 à 100 femmes selon les taux de réponse) ainsi que leurs enfants (84 à 120 enfants).


Évaluation de l'Entente pour le financement des clubs-conseils en agroenvironnement et la planification agroenvironnementale à la ferme.

Organisme client :
Coordination des clubs-conseils en agroenvironnement. (Mandat réalisé sous la supervision d'un comité d'évaluation composé de représentants du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, de l'Union des producteurs agricoles, du Conseil pour le développement de l'agriculture au Québec et d'Agriculture et Agroalimentaire Canada)

Mandat : Depuis le 1er avril 2004, les clubs-conseils en agroenvironnement (CCAE) sont financés grâce à l'Entente pour le financement des clubs-conseils en agroenvironnement et la planification agroenvironnementale à la ferme, intervenue entre le Conseil pour le développement de l'agriculture du Québec (CDAQ) et le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ). Un an avant la fin de cette Entente, le Comité de gestion de l'Entente désirait procéder à une évaluation portant sur la pertinence, la réalisation des objectifs et des finalités, l'efficience et les retombées et impacts. L'évaluation visait également à analyser les activités réalisées dans le cadre de l'Entente afin d'aider à la prise de décision vis-à-vis des orientations futures à privilégier telles que la planification de fermes agroenvironnementales.

Méthodologie : Revue de la documentation, analyse de données administratives sur les activités des clubs-conseils, enquête en ligne (Internet) auprès des 186 conseillers des clubs-conseils, enquête téléphonique auprès de 451 membres des clubs-conseils, 150 anciens membres et 400 non membres, entrevues auprès d'observateurs ou d'experts du milieu de l'agroenvironnement et groupe de discussion auprès de représentants régionaux du MAPAQ.


Évaluation de la Technopole Vallée du Saint-Maurice. 

Organismes clients :
Conférence régionale des élus de la Mauricie, Développement économique Canada et la Technopole Vallée du Saint-Maurice.

Mandat : Après plus de cinq années d'activité et à un an de l'échéance du plan d'action stratégique 2003-2006, les bailleurs de fonds voulaient savoir si la Technopole progressait dans l'accomplissement de sa mission, si elle était en voie d'atteindre les objectifs fixés et si ses orientations, objectifs et activités correspondaient toujours aux attentes et aux besoins de ses membres et de ses partenaires.

Méthodologie : Revue de la documentation, enquête téléphonique auprès des organismes membres de la Technopole et de partenaires (entreprises, centre de recherche, organismes publics), entrevues individuelles auprès de représentants d'organismes subventionnaires et du personnel de la Technopole et analyse de dossiers sur les projets soutenus par la Technopole.


Analyse des résultats de l'évaluation 2004 des programmes d'efficacité énergétique pour le marché affaires.

Organisme client :
Hydro-Québec.

Mandat : Rédiger un document analytique sur l'impact des programmes d'efficacité énergétique en vue d'une présentation à la Régie de l'énergie.

Méthodologie :
Analyse des données d'enquêtes téléphoniques réalisées auprès de la clientèle affaires sur l'efficacité de quatre programmes d'efficacité énergétique : Appui aux initiatives (Marchés - Commercial et Institutionnel), Optimisation des feux de signalisation, Appui aux initiatives (Systèmes industriels) et Diagnostic personnalisé (Entreprises de services).


Analyse des résultats de l'évaluation 2004 des programmes d'efficacité énergétique pour le marché résidentiel

Organisme client :
Hydro-Québec.

Mandat :
Rédiger un document analytique sur l'impact des programmes d'efficacité énergétique en vue d'une présentation à la Régie de l'énergie.

Méthodologie :
Analyse des données d'enquêtes téléphoniques menées auprès de la clientèle résidentielle sur l'impact de quatre programmes d'efficacité énergétique : Thermostats électroniques dans le marché existant, Promotion de minuteries pour filtre de piscine et Diagnostic énergétique personnalisé.


Évaluation de la performance de l'Institut de recherche et de développement en agroenvironnement inc. (IRDA)

Organisme client :
IRDA. (Mandat réalisé sous la supervision d'un comité d'évaluation composé de représentants du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), du ministère du Développement économique et régional (MDER), du ministère de l'Environnement (MENV), de l'Union des producteurs agricoles (UPA) et de l'IRDA)

Mandat : Après plus de cinq années d'activité et à moins d'un an de l'échéance de son plan stratégique triennal 2001-2004, l'IRDA voulait connaître sa progression dans l'accomplissement de sa mission et sa performance dans l'atteinte des objectifs fixés. De la même façon, l'Institut désirait savoir si ses orientations, objectifs et priorités correspondaient toujours aux attentes de ses membres et de ses organismes fondateurs. Pour les bailleurs de fonds de l'IRDA (MAPAQ, UPA, MDER et MENV), le rapport d'évaluation devait également servir d'outil de décision en vue du renouvellement des subventions.

Méthodologie : Revue de la documentation sur la problématique de l'agroenvironnement au Québec, analyse des documents administratifs et des états financiers de l'IRDA, groupes de discussion auprès d'experts sectoriels et du personnel chercheur de l'IRDA, entrevues individuelles auprès de la direction de l'IRDA, des représentants des organismes subventionnaires et d'experts et, pour finir, enquête téléphonique auprès de l'ensemble des clients de l'IRDA.


Évaluation du Programme d'interprétation animée du Vieux-Montréal inscrit à l'Entente sur le développement culturel 2000-2005, intervenue entre le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Montréal

Organisme client :
Société de développement de Montréal.

Mandat : Évaluer le fonctionnement, l'atteinte des objectifs et l'impact du programme et présenter des recommandations aux gestionnaires de l'Entente sur le développement culturel 2000-2005 afin que ceux-ci puissent, à leur tour, formuler une recommandation de programmation au Comité de coordination du contrat de ville.

Méthodologie :
Entrevue auprès de gestionnaires et analyse des documents administratifs concernant les programmes.


Évaluation du projet Un plus pour la vie réalisé dans le cadre du Programme d'action communautaire pour les enfants (PACE)

Organisme client :
Association québécoise des parents d'enfants handicapés visuels (AQPEHV).

Mandat : Répondre aux exigences de Santé Canada (qui finance le projet de l'AQPEHV) en procédant à une évaluation des activités réalisées en 2002-2003 dans le cadre du projet Un plus pour la vie.

Méthodologie : Analyse des documents produits et des activités organisées par l'AQPEHV, enquête téléphonique auprès de 121 membres de l'AQPEHV, entrevues auprès de représentants d'organismes partenaires (centres de réadaptation, organismes du mouvement associatif, organismes publics et ministères) et entrevues auprès de représentants de l'AQPEHV.


Participation à l'évaluation des activités réalisées et des résultats obtenus dans le cadre de l'entente entre la Community Table et Développement des ressources humaines Canada (Fonds d'appui aux communautés minoritaires de langues officielles)

Organisme client :
Marthe Hurteau inc. (Mandat réalisé pour le compte de Community Table)

Mandat : Connaître l'opinion de représentants de la communauté anglophone concernant le rôle des Community Economic Development and Employability Committees et des Regional Economic Development Officers, et concernant les activités programmées par ces organisations.

Méthodologie :
Enquête téléphonique et enquête postale auprès des représentants de la communauté.


Évaluation du processus de mise en œuvre du projet Services aux entreprises, portant sur la gestion de la diversité culturelle

Organisme client :
Hirondelle.

Mandat : Informer le mandant sur le déroulement du projet après un an d'application et évaluer l'intérêt manifesté par les entreprises.

Méthodologie : Recueillir la documentation et les données relatives à la première année de mise en application du projet, décrire les interventions et les activités organisées, dresser la liste des problèmes éprouvés, établir et comptabiliser les premiers résultats opérationnels, rencontrer le personnel de l'Hirondelle et organiser un groupe de discussion auprès de représentants d'entreprises.


Évaluation du processus de mise en œuvre du projet de lutte contre le vol automobile

Organisme client :
Groupement des assureurs automobiles.

Mandat : Informer le mandant sur le déroulement du projet après un an d'application et sur la participation des organismes partenaires.

Méthodologie : Recueillir la documentation et les données relatives à la première année de mise en application du projet, décrire les interventions et les activités réalisées, déterminer les problèmes éprouvés, comptabiliser et décrire les ressources investies, établir et comptabiliser les premiers résultats opérationnels et organiser un groupe de discussion auprès des partenaires du projet (représentants des compagnies d'assurance, des corps policiers, du gouvernement du Québec et du gouvernement fédéral).


Évaluation des programmes de développement de l'employabilité offerts à une clientèle inscrite à la formation pour adultes

Organisme client :
École de formation pour adultes Centre Saint-Michel.

Mandat : Mesurer l'impact des programmes Mon Métier, Ma Fierté et Services d'intégration socioprofessionnelle sur le placement ainsi que sur la durée et la qualité des emplois obtenus par les participants, et déterminer le taux de satisfaction des participants relativement à l'emploi obtenu.

Méthodologie :
Questionnaire distribué à 100 personnes ayant participé à l'un ou l'autre des programmes et groupes de discussion.